Mes films de coeur

Réaliser un film ne se fait pas hors sol. Avant le sien, il y a beaucoup d’autres films. Des images qui donnent envie, des cadrages qu’on a vu ailleurs et dont on rêve, des moments de grâce, une intensité qu’on a trouvée nulle part et qu’on aimerait retrouver chez soi, des personnages comme des frères d’humanité à jamais…
Alors en ce week end d’hiver, et pour le cas où vous auriez décidé de cocooner et de vous emmener au loin, voici les quelques films incontournables qui m’ont fait rêver et qui ont influencé la couleur, la lumière et le récit de

UN PAS APRÈS L’AUTRE

(mardi 22 nov, 23h20, France 2)

ÊTRE ET AVOIR (Nicolas Philibert)

L’incontournable : dans le fond d’un campagne éternelle, la dernière année d’un instit’ magique dans une classe unique. Quatre millions de spectateurs en salle et une star à jamais : Jojo, le petit garçon farfelu et si drôle de l’affiche.

17 ANS (Didier Nion)

Didier Nion avait filmé Jean-Benoît dans un précédent documentaire, gamin perdu au très lourd passé familial. Le jeune homme le rappelle alors qu’il commence une formation de mécanique, alors qu’il pense être sur le point de triompher de ses démons. A l’arrivée, un film d’une force inégalée et une manière de créer une relation entre les deux côtés de la caméra unique. A découvrir absolument !

L’APPRENTI (Samuel Collardey)

Un docu-fiction exceptionnel. « Filmer le réel avec le dispositif de la fiction », tel est le pari de Samuel Collardey. Mathieu, l’apprenti pour de vrai, ainsi que Paul, qui en accueille souvent dans sa ferme, ont été « castés », choisis parmi d’autres volontaires. Et les « scènes » décidées par un plan de tournage. Un résultat étonnant, et une musique qui reste dans la tête pour le souvenir d’une scène exceptionnelle (je ne vous en dis pas plus 😉

RÉCRÉATIONS (Claire Simon)

Une cour de récré parisienne dans les années 90, pas un adulte en vue, et les jeux à l’infini d’enfants plein d’imagination comme si on y était, comme si on était l’un des leurs. Un must !

Récréation (Claire Simon) par culture-gouv

GRANDS COMME LE MONDE (Denis Gheerbrant)

Dans un collège de quartier « chaud », Denis Gheerbrant parle avec quelques groupes d’élèves. Discussions dans des classes désertées, très peu de séquences, et des paroles si fortes qu’elles restent longtemps en tête. Je vous laisse découvrir le personnage principal, vous ne l’oublierez jamais…

CHANTE TON BAC D’ABORD (David André)

A Boulogne-sur-mer, une bande de copains se prépare à passer le bac. Images de malade mental, couples parents-enfants pareils à nuls autres et, cerise sur le gâteau, les pensées intimes des personnages sont… chantées  comme dans une comédie musicale !

LA LOI DU COLLÈGE (Marina Otero)

Première série documentaire d’Arte (oui, ça remonte un peu ;-), La loi du collège raconte le destin d’un grand collège public de Seine-Saint-Denis dans les années 90 durant toute une année. Un classique qu’on passe dans les écoles documentaires !

 

Je n’oserai pas dire que j’espère avoir été à leur hauteur tellement je révère ces films plein de génie, d’oeil et de coeur. Mais disons que j’ai tout donné pour… Vous jugerez sur pièce

mardi 22 nov, à 23h20 sur France 2

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :